Romain Thiery

Parcours

portrait

Suite à un changement radical de vie, je décide de voyager et découvre de façon plus professionnelle la photographie. L’Asie a été mon école: la lumière, les couleurs, l’agitation, les architectures, je souhaitais rendre intacte cette atmosphère.

Depuis, j’explore différents pays avec un regard plus personnel sur mes interrogations. Depuis 2009, j’ai décidé de devenir professionnel et construire mes projets autour de ce que j’appelle les « chambres de mémoires ». Aujourd’hui, je continue mes voyages à travers l’Europe à la recherche de lieux insolites.

Rendre vivantes des mémoires tombées dans l’oubli,
partir à la conquête
de ces touches de vie.
L’abandon, l’exploration de l’insolite
deviennent alors ma fascination.

Anecdote

A la recherche d’un théâtre abandonné en Italie, je traverse une forêt sans trop regarder ou je vais. Quelques minutes plus tard, assez déterminé, je tombe nez à nez avec ce fameux théâtre. Le plus difficile fut le retour, je me suis totalement perdu dans ces bois remplis de marécages, pas de réseau pour me repérer avec mon GPS. Heureusement, quelques heures plus tard, j’ai su retrouver la civilisation.

L’œil de mon appareil offre une vision oubliée, majestueuse, renouvelée.
Mon travail consiste à laisser le choix au spectateur de se projeter à travers sa propre imagination et de créer lui-même son histoire.
Je ne fais que miroiter le passé à travers le présent.

Série  « Chambres de mémoires »

Romain ThieryFaire plonger le spectateur dans un monde inconnu, celui de l’exploration urbaine. Rendre intacte cette atmosphère paisible, que l’ambiance, les textures, la lumière qui imprègnent ces lieux sautent aux yeux des curieux. Laisser au spectateur le choix de se projeter au travers de son imagination et de créer lui-même sa propre histoire. Quelles histoires se cachent derrière ces bâtiments ? Pourquoi sont-ils laissés à l’abandon ? Pourquoi avoir tout laissé derrière soi ?

La mémoire fait que nous avons une histoire à raconter, un souvenir inconscient, toujours existant.
Ces souvenirs, je cherche à les présenter à une nouvelle conscience, leur donner une nouvelle forme, les révéler à travers l’image. C’est le but de mon art, rendre vivant des mémoires tombés dans l’oubli, assimilées comme mortes. Je ne fais que miroiter le passé à travers le présent. Aujourd’hui, à l’heure de l’urbanisation massive, il existe encore un patrimoine exceptionnel qui disparaît de jour en jour. Par mon travail photographique je souhaite le dévoiler au grand jour et en couleurs.

Maxime préférée

Un autre voyage, différent mais vrai, où les images guident les souvenirs.

Venez découvrir les œuvres de Romain exposées au festival et prendre la pose dans un décor abandonné le dimanche 21/8 dès 11h
mais aussi écouter les Confidences d’un photographe en exploration urbaine le mardi 23/8 à 15h

Retrouvez dès à présent son actualité sur http://www.romainthiery.fr

Publicités