Karak Apok

Parcours

Karak ApokJ’ai toujours aimé me balader le nez en l’air, tous les sens en éveil et capter là, une bribe de conversation, un regard, ici un geste furtif, une gueule, une émotion, une scène qui me permettent de construire une histoire, de reconstruire une réalité ou d’entrer dans le rêve.

La photo de rue s’impose alors d’elle même.

Ma démarche artistique… hum !
C’est surtout la démarche du promeneur !

Déclic

Je ne cherche pas la belle image, l’esthétique photographique et je n’en ai d’ailleurs pas les compétences.
J’ai plutôt l’ambition bien plus folle de toucher à l’intériorité, à l’émotionnel, à la tripe…

J’aime à voir mes images comme de petites portes entr’ouvertes sur l’imaginaire
où chacun peut projeter son propre récit ou sa propre histoire.

Série « en passant »

Karak ApokJe crois que cette série parle de rencontres, du bonheur de se retrouver et d’être ensemble.
J’imagine cet austère commerçant finir sa journée et passer un texto à sa somptueuse maîtresse : « J’arrive ! », et la métamorphose peut commencer…

Cette femme a sa fenêtre se prépare-t-elle pour une soirée tango-tango avec son vieil amant, dans un endroit connu d’eux seuls ?
Tant de concentration, j’ai l’impression qu’elle joue sa vie !

 

Maxime préférée

La perfection c’est la sérénité dans le chaos. Lao Tseu

Venez découvrir les œuvres de Karak Apok exposées au festival et assister à la projection Une journée de photo de rue qu’il animera le samedi 27/8 à 21h

Retrouvez dès à présent son actualité sur son site karakapokstreet

Publicités